latino la recherche d'un partenaire stable

LAmérique et lAfrique en sont la preuve vivante de les femmes veulent des hommes plus âgés ce dynamisme qui a traversé les âges.
Pour lui, la collaboration latino- africaine prendrait tout son sens si cette idée devenait un acquis à lintérieur de la communauté daffaires africaine.
Lobjectif de cette action concertée était donc de proposer une autre démarche entrepreneuriale pour réussir sur ces nouveaux marchés remplis d'opportunités d'affaires dont la connexion est assurée par la diaspora bretonne, en étroite liaison avec les représentants des organisations citées.Et si OUI, avec qui, sur quoi et en quel degré?A ce sujet, il a rappelé sa déclaration faîte pendant le dîner annuel de la Chambre Latino-Américaine, sollicitant que lespagnol soit langue officielle dans toutes les institutions internationales.Guillermo saavedra, homme politique avisé donc les conseils pour comprendre la réalité socio-économique et politique sud-américaine, sont inéluctables.Par ailleurs cet acquis serait un élément de pouvoir.Yvon bondoumbou, Vice-Président de la Chambre de Commerce du Fleuve Congo, qui a invité les participants à aller saisir des opportunités en Afrique, même si toutes les conditions de stabilité sur certains pays ne sont pas réunies.Pour conclure, mettre en avant leurs expertises pour faire la transposition des systèmes de pensée et dexpression, dont la compréhension reste nécessaire pour faire des affaires dans les meilleures conditions.Saavedra qui avait écouté avec attention les interventions précédentes, a manifesté son admiration face aux efforts dharmonisation politique, administrative et économique des pays africains, car il est conscient de la difficulté dunion dintérêts quand, à la diversité culturelle, sajoutent des ingérences politico-économiques des grandes puissances.Puisque les efforts de élites locales ne sont pas encore concluantes, la question qui se posait.Ce groupement dorganisations a lancé donc dans le cadre des activités de la Chambre de Commerce Latino-Américaine, de la Chambre Chilienne de Commerce et dIndustrie en France, de la Chambre de Commerce du Bassin du Fleuve-Congo et avec la collaboration de la cogent Afrique.Saavedra Président de la Chambre Chilienne de Commerce et dIndustrie en France et vice-président de la Chambre de Commerce Latino-Américaine, a expliqué lhistoire économique et culturelle de la région avec les implications économiques pas toujours positives et dont lissue dépendra fondamentalement de lunion politique des.Pour démarrer ce triangle vertueux de relations et contacts nouveaux, nous avons invité :.E.Ce jour nous avons commencé à croire dans un avenir possible et économiquement puissant de lAfrique, ordonné sur des principes qui respectent lhomme et lenvironnement et qui tient compte des expériences du passé.




Soirée d'affaires au Cercle de la Mer, le, oréganisée par le groupement Chambre de Commerce Latino-Américaine et Chambre de Commerce Chilienne en Collaboration avec les communautés d'affaires bretonnes et africaines (partenaire avec la ccbfc notamment).À sa création, quand après la fondation de la ceca, Jean Monet, Schuman et Spaak, avaient fait naître la CEE en 1957.Monsieur bocco a été très claire et pédagogique.Après le Ministre de la République Centrafricaine, cest.Baro, sur la création dune communauté économique, douanière et sociale ouest-africaine, dont les principes se seraient inspirés de.E.Bocco a insisté à nouveau sur la formation des ressources humaines comme capital du future que nous sommes en train de constituer.Par rapport à ces questions il a essayé de rassurer les investisseurs, sur trois principes qui ont fait leurs preuves et qui sont bien acceptés par lensemble des investisseurs : Sécurité juridique, monnaie stable indexée sur lEuro et avantages fiscaux et sociaux aux investissements.Nous voulions aussi, que cette organisation soit la première dune longue liste où tant les entreprises que les pouvoirs publics nationaux, les organisations internationales et les Chambres de Commerce à caractère internationale participent à cette nouvelle plateforme de contacts, si nécessaire pour franchir les barrières.


[L_RANDNUM-10-999]