c'est le contact et l'équilibre thermique

On prend maintenant la dérivée temporelle de l'entropie, S point c'est S 1 point plus S 2 point.
C'est donc une fonction de l'ensemble des variables d'état du système.
Par conséquent, la différence des termes, qui se trouvent entre parenthèses dans l'expression du taux de production d'entropie, cette différence est positive.En résumé, le premiere rencontre comment savoir si je lui plait transfert thermique ou le transport de chaleur va du sous-système dont la température est la plus élevée, notons-la T, vers le sous-système dont la température est la moins élevée, notons-la.D'une manière simple, le flux de chaleur qui passe dans un solide de manière monodirectionnel s'exprime de la manière suivante .La température est donc une fonction d'état intensive servant à décrire l'état d'équilibre d'un système alors que la chaleur est un transfert d'agitation thermique assimilable à une quantité d'énergie, associé à l'évolution d'un système entre deux états distincts ou identiques si la transformation est cyclique.Cela correspond à un transfert d' énergie microscopique désordonnée.Et donc, dans cette limite, le transfert thermique est nul.Ces deux propriétés sont mises à profit dans le domaine de la calorimétrie effectuée dans un calorimètre fonctionnant soit à pression constante soit à volume constant dans le cas d'une bombe calorimétrique.Ce mode de transfert est le seul à se réaliser dans le vide, cas du rayonnement solaire arrivant sur Terre.Donc l'énergie interne et la température d'un sous-système vont être les fonctions des variables d'état de ce sous-système, en l'occurrence de l'entropie de ce sous-système.À volume constant, on choisit la fonction d'état énergie interne.On parle aussi de transport de chaleur.C'est le rapport de la puissance thermique P Q sur l'aire A, qui correspond à l'aire qui est orthogonale au transfert thermique.Par exemple, le système chauffage central, combine la convection (en général forcée) pour chauffer le fluide dans la chaudière, la conduction pour chauffer les parois du radiateur et enfin la convection (en général naturelle) pour chauffer l'air autour du radiateur, associée au rayonnement.
Ceci implique que la puissance mécanique exercée par le sous-système 1 sur le sous-système 2, qu'on appelle P W 1 2 est nulle.




On l'appelle encore chaleur latente molaire de changement d'état :.Le premier principe et la chaleur modifier modifier le code Article détaillé : premier principe de la thermodynamique.Par conséquent, le premier et le deuxième principes de la thermodynamique requièrent que les températures des sous-systèmes aient la même valeur à l'équilibre thermique.C'est une fonction d'état extensive, ce qui signifie que l'énergie interne du système U est la somme de l'énergie interne du premier sous-système, U 1, et de l'énergie interne du deuxième sous-système,.Et la deuxième relation, la deuxième identité, c'est que P Q 1 2 est égal à moins P Q.À pression constante, on choisit la fonction d'état enthalpie.Un système dont les particules sont statistiquement plus agitées présentera une température d'équilibre, définie à l'échelle macroscopique, plus élevée.Cette leçon est consacrée à l'équilibre thermique et au transport de chaleur.Le transfert par conduction est un échange d'énergie se réalisant au sein d'un système sans déplacement de matière.Ce gradient correspond à une variation de température dans la direction de la température croissante.
Cette conception est par exemple reprise par Sadi Carnot : un moteur thermique ne peut fonctionner que si la chaleur circule d'un corps dont la température est plus élevée vers un corps dont la température est plus faible ; raisonnement correspondant à une analogie avec une.
Dans le cas d'un mur plan vertical et d'air à environ 20 C, le coefficient d'échange est de l'ordre de 10 watt/m2/K, cela signifie que la puissance thermique est de l'ordre de 10 watts pour un mètre de carré de surface et pour une différence.




[L_RANDNUM-10-999]