à la recherche de femmes modèles

Depuis b o une rencontre quelques années je découvre le corps, du portrait au nu dans une recherche sur la simplicité, la douceur et la sensualité de la femme, avec juste une lumière et une ombre pour souligner et révéler la peau, la chair, la courbe.
Le sujet, la variété infinie des morphologies et des poses possibles, font de l'étude du modèle et de la représentation du corps un exercice de base dans toutes les disciplines graphiques et plastiques.
Selon André Lhote, écrivant en 1950, « pour les maîtres, le modèle pose un problème d'ordre plastique dont il est émouvant de chercher différentes solutions. .
626-629 ( lire en ligne ).Blavet connaissait suffisamment les modèles pour noter leur présence au Salon, le premier jour d'ouverture gratuite ; les modèles sont pauvres.Suit une liste de noms, de types, et d'œuvres pour lesquelles ils ont posé.229-233 ( lire en ligne ).Trois fois par jour il donnait des séances ; invincible à la fatigue, on pouvait tout en exiger, il raidissait dans les poses pénibles sans crier grâce ; on était quelquefois obligé de le relever».Le personage qui donne son titre à ce roman qui passe pour la première représentation réaliste de la vie d'artiste au XIXe siècle 10 est une femme qui pose pour les artistes.On y constate la prédominance du modèle masculin : «trois semaines de modèle d'homme, une semaine rencontres territoriales la rochelle de modèle de femme avec les noms et particularités des plus célèbres ; tous engagés pour des poses d'une semaine en séances de cinq heures.Création modifier modifier le code, dans l' art figuratif, le recours à un modèle vivant permet à l'artiste de s'assurer de la conformité de ce qu'il représente à une possibilité humaine ; le modèle contribue à renouveler son imagination pour lui éviter de reproduire sans cesse.Pour les poses longues, le modèle doit être capable d'immobilité, et de retrouver la pose après un temps de récupération.
Adolphe Tabarant, «Suzanne Valadon et ses Souvenirs de modèle Le Bulletin de la vie artistique, 15 décembre 1921,. .




«Pendant les repos des séances il remettait seulement ses souliers, et avant d'allumer sa pipe, quelquefois il ajustait devant son œil un monocle rond ; dans ce déshabillé burlesque, avec un sérieux imperturbable, il se plantait devant le travail en train.Lévy, 1900 ( lire en ligne ) (en) Jill Berk Jiminez, Dictionary of artist's cherche femme aime baiser models, Fitzroy Dearborn, 2001 ( lire en ligne ) Pascal Vallet, Les dessinateurs : un regard ethnographique sur le travail dans les ateliers de nu, Paris, L'Harmattan, 2013 ( isbn. .Collectif des modèles, de l' École nationale supérieure des beaux-arts (Paris) Anne Crignon, «Poser nu est un métier.Le modèle peut rechercher le naturel ou l'expression, mais aussi les poses académiques, « dans lesquelles on remarque cette recherche de beaux développements, d'attitudes difficiles à rendre et parfois désordonnées, qui sont trop ordinaires au modèle que l'on pose à l'.Les arts qui font le plus couramment appel à eux sont le dessin, la peinture, la photographie et la sculpture.En art, un modèle est une personne posant pour être représentée par l' artiste, en vue de la réalisation d'une œuvre ou de l'étude du corps humain «d'après modèle vivant».Les écoles de beaux-arts ou d' arts plastiques emploient souvent des modèles dans le cadre de l'enseignement.Il faut sadapter à son modèle, chercher latmosphère qui lui convient le mieux (femme fatal ou femme enfant?
Si dès le départ ce malentendu sinstalle, la séance a plus de chance dêtre infructueuse.




[L_RANDNUM-10-999]